LE CHANTIER D'INSERTION

La Communauté de Communes des Rives du Haut-Allier est

porteuse d’un Chantier d’Insertion qui relève de l’Insertion

par l’Activité Économique (IAE).

 

L’ACI (Atelier Chantier d’Insertion) est un dispositif d’insertion

professionnelle et sociale dont la finalité est la prévention

dans la lutte contre le chômage de longue durée et les

exclusions. Il concerne des personnes éprouvant de grandes

difficultés d’insertion professionnelle qui ne sont pas,

momentanément, en mesure de trouver et occuper un emploi

stable dans le secteur marchand.

 

Il s’agit d’une démarche pédagogique fondée sur la mise en situation de travail en vue de l’acquisition de savoir être et savoir-faire. Elle repose sur un encadrement technique et un accompagnement social.

LE CONVENTIONNEMENT

La structure ACI bénéficie d’un conventionnement délivré par le Préfet de la Haute-Loire via le CDIAE (Comité Départemental de l’Insertion par l’Activité Économique) représenté par la DIRECCTE, le Président du Conseil Départemental et le Directeur de Pôle Emploi.
Le conventionnement s’appuie sur la présentation d’un projet d’insertion qui définit notamment le territoire d’intervention (secteur Paulhaguet et Lavoûte) et les modalités d’accompagnement des salariés.

 

 

 

 

 

LE FONCTIONNEMENT

 

Les activités

  • Espaces verts et vigne  à Paulhaguet, 20 salariés en insertion

  • Service à la personne, Lavoûte-Chilhac (MARPA + maison familiale), 10 à 12 salariés en insertion

 

L'encadrement (2019)

6 personnes sont en charge de l’accompagnement social et pédagogique :

  • 4 encadrants techniques d’insertion (ETI),

  • 2 coordinatrices/CIP, soit 2 ETP

 

 

Les salariés en insertion

Les salariés en insertion sont recrutés obligatoirement en CDDI (Contrat à Durée Déterminée d’Insertion). Les personnes qui peuvent bénéficier de ce type de contrat doivent être éligibles à l’agrément IAE délivré en amont par Pôle Emploi.

Les contrats ont une durée minimale de 4 mois renouvelable

dans la limite de 24 mois (sauf pour les RQTH, et les séniors).

La durée de travail des salariés ne peut être inférieure à

20 heures sans dépasser 35 heures hebdomadaires.

 

L'accompagnement

L’objectif final de la structure est l’insertion professionnelle de personnes qui rencontrent des difficultés de l’accès à l’emploi. La structure ACI s’engage à inscrire chacune des personnes dans un parcours d’insertion, où la progression et la valorisation de la personne sont au cœur du dispositif.

Les financements 

Recettes liées aux aides publiques :

Financé à hauteur de 60 % la Direccte

(Etat) et 13 % par le FSE (Europe).

Les subventions représentent environ

75% des financements du Chantier d’insertion.

 

Recettes liées aux activités :

Facturation aux communes, travaux

en régie, associations, SEML, … :

165 000 € en 2019 soit +2 % par rapport

à 2018 (163 000 € en 2018). Les ventes

de prestations de services représentent

environ 30% des recettes totales.

 

Pour rappel, le budget est proche de 800 000 € pour environ 50 personnes accueillies en insertion et 6 permanents.


 

78% des communes de la Communauté de communes utilisent le service espace verts en prestation de services :

  • Anciens territoires de Paulhaguet-Lavoûte : les équipes de la CCRHA

  • Anciens territoires de Langeac-Saugues : les ateliers de la Bruyère que la CCRHA finance à hauteur d’environ 25 000€


 

Les sorties

2019

+70% de sorties dynamiques

50 salariés accueillis sur le Chantier

Emploi durable : 26%

Emploi transitoire : 33%

Sorties positives : 13%

Soit sorties

positives : 72%

DÉPENSES  

729 000 €

Les dépenses sont essentiellement composés des charges de personnel : 90%, des charges à caractère général soit 9% et des investissements à hauteur de 1%.